Close

Merci de ta visite sur le site sla411. Comme nous souhaitons répondre le mieux possible aux besoins des jeunes comme toi, nous te demandons ton aide. Avant de quitter le site, tu seras donc invité à répondre à un bref questionnaire d’évaluation.

Toutes les personnes qui habitent au Canada et qui auront répondu au questionnaire avant le 17 avril 2009 pourront participer au tirage d’un iPod Nano de 4 Go d’Apple. Tu peux répondre au questionnaire même si tu n’habites pas au Canada, mais tu ne seras pas admissible au tirage.

Merci à l’avance de ta participation! Clique ici pour fermer cette fenêtre éclair..

 














Il faudra effectuer encore beaucoup de recherche pour trouver une façon de vaincre la SLA. Et pour faire de la recherche, comme tout le monde le sait, il faut de l’argent. Il existe toutes sortes de moyens de ramasser de l’argent et de sensibiliser l’opinion publique à la lutte contre la SLA, en voici quelques-uns : participer à une Marche pour la SLA ou en mettre une sur pied, organiser une campagne de collecte de bouteilles consignées, un lavothon, des concerts, une vente-débarras, des activités spéciales, des tirages, etc. Si tu souhaites faire connaître à d’autres jeunes ce que tu fais pour participer à la lutte contre la SLA, clique sur le bouton Écris-nous! et envoie-nous un courriel.

Voici des exemples de jeunes qui par leur action ont fait une différence dans la lutte contre la SLA.



Coordonnatrice de la Marche pour la SLA de Halton,
Lindsay Robertson (gauche) et Andrea Rende
Lindsay Robertson

Lindsay est en troisième année du programme de Sciences de la santé donné à l’Université d’Ottawa.

Le père de Lindsay a appris qu’il souffrait de la SLA lorsqu’elle était en 10e année. Ironie du sort, avant que le diagnostic final ne tombe, Lindsay étudiait le livre de Mitch Albom intitulé Tuesdays With Morrie, dans lequel l’auteur raconte les grandes leçons de vie qu’il a apprises de son ancien professeur, Morrie Schwartz, atteint de la SLA, au cours d’une série d’entretiens qu’il a eus avec lui les mardis au cours des dernières semaines de vie.

Lindsay a commencé à participer à des Marches pour la SLA, puis en 12e année, elle a décidé de fonder sa propre marche. C’est ainsi que la Marche pour la SLA de Halton, contraction de Oakville, de Milton et de Burlington, se tient désormais en Ontario le lundi du long week-end férié de mai.

Grâce à la participation d’amis, de parents et d’un petit nombre de commanditaires, la marche organisée par Lindsay a permis de recueillir 46 000 dollars à sa première année, 85 000 dollars à sa deuxième, et 83 000 dollars à sa troisième.


Départ de la Marche pour la SLA de Halton… plus de 500 personnes ont franchi le fil.


Kaitlynn Roberts

Kaitlynn est une élève de 11e année à Oakville, en Ontario.



Participants de la Marche Peter’s Path pour la SLA
La SLA est une maladie qui court dans la famille de Kaitlynn. C’est ce qui l’a poussée à faire un travail de recherche sur ce sujet dans le cadre d’un projet scolaire. Au fil de ses lectures, elle a constaté la gravité de la maladie et s’est rendu compte de l’ampleur du travail qu’il restait à faire pour trouver un moyen de la guérir. Comme elle voulait amasser de l’argent pour financer la lutte contre la SLA, elle a eu l’idée de vendre des sucettes glacées à son école lorsqu’elle était en 8e année.

À 14 ans, Kaitlynn a organisé sa première Marche pour la SLA et a répété cet exploit tous les ans depuis, Elle a baptisé sa marche Peter’s Path en l’honneur de son oncle Peter, décédé de la maladie en 2005.

Site Web de la Marche Peter’s Path
https://www.als.ca/events/mysite.aspx?fid=1643

Voici une vidéo mise sur You Tube au sujet de l’édition de la Marche 2007.






Copyright © 2008 sla411 pour les jeunes. Tous droits réservés. Une réalisation de eLearn Campus
Cliquer ici pour voir le générique